lebonpilier.ch

Le financement de l’AVS

L’AVS est financée par un système dit de répartition. L’argent versé par les assurés actifs n’est pas mis de côté, il va directement aux retraités. Les recettes sont donc immédiatement dépensées.

Qui finance l’AVS ?

Les prestations de l’AVS sont financées essentiellement par :

  • les cotisations des assurés et par celles des employeurs
  • la Confédération grâce aux recettes de la TVA, le produit de l’imposition du tabac et des spiritueux, ainsi que par les ressources générales de la Confédération.

 

Répartitions des cotisations :

Voici le montant des répartitions en 2018 (source OFAS) :

  • les assurés et les employeurs ont versé des cotisations AVS à hauteur de 31,7 milliards de francs.
  • la contribution de la Confédération s’est élevée 8,6 milliards de francs et les autres revenus à hauteur de 2,7 milliards de francs.

Les recettes de l’AVS s’élevaient en 2018 à 43 milliards de francs. Avec des dépenses totales de 44 milliards de francs, il en est résulté un déficit en répartition d’un milliard de francs.

%

Cotisation assurés / employeurs

%

Contribution de la Confédération

%

TVA, maisons de jeu, recours, autres

Ce déficit va entraîner une baisse du niveau des rentes pour les futurs retraités.
Pour combler ce déficit, la Confédération souhaite augmenter l’âge légal de la retraite pour les femmes ainsi que les recettes avec un relèvement de la TVA (réforme AVS 21). Il est donc nécessaire de préparer sa retraite dès maintenant  afin de combler les lacunes.

Pour plus de renseignements et calculer vos rentes, prenez rendez-vous avec notre expert.